Faire et Défaire…  

Depuis le 1er Confinement de nombreuses mesures gouvernementales ont impacté le fonctionnement des activités de la MJC. La structure propose des activités de pratique artistique, culturelle, sportive … ayant lieu dans différents endroits et s’adressant à un public varié (enfants, séniors, adultes…). Ces paramètres, en plus des mesures parfois floues et contradictoires, rendent difficile l’organisation : couvre-feu, restrictions selon l’activité dispensée, accès limité selon les lieux…  Faire et défaire est devenu un challenge quotidien : aujourd’hui sans perspectives claires, la MJC s’efforce de respecter à la lettre les décisions du gouvernement, ce qui engendre auprès des usagers un flux important d’informations changeantes au gré des consignes. Sans compter les démarches administratives qui prennent le pas sur le cœur de notre métier : animer, tisser du lien social, échanger, apprendre…

« pour la danse par exemple, des cours avaient lieux après le couvre-feu, il a donc fallu se réorganiser, voir si les salles et les intervenants étaient disponibles à d’autres moments, respecter les capacités d’accueils par rapport aux distanciations etc… » souligne le président Jean-Claude Muller. Il ajoute également « Au moment des annonces de reprise des activités, il est parfois difficile pour nous de reprendre la semaine suivante, nos intervenants ont souvent une activité professionnelle à côté, et doivent se réorganiser pour nous proposer d’autres créneaux horaires, ce qui n’est pas toujours évident ».

La MJC s’efforce de résister et de se réinventer au jour le jour, face à des contraintes qui poussent à l’isolement, au repli et à l’individualisme. En cette période compliquée, faisons que le rire devienne la force absolue sur la morosité, remettons des couleurs à la vie ! Appuyons-nous sur une des valeurs de la MJC : l’ESPOIR…